CyberDodo lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants (2-27)

Vues : 25240

Ajouter aux favoris

Évaluation :

C’est l’une des plus graves agressions qui puisse être commise envers un enfant, c’est un crime.

Elle est généralement décrite comme l’utilisation d’un mineur pour la satisfaction des besoins sexuels d’un adulte, bien qu’il arrive malheureusement aussi que des enfants soient agressés par d’autres enfants, souvent plus âgés que leurs victimes.

Parmi toutes les formes d’exploitation sexuelle figure la prostitution, objet de ce dossier.

Qu’est-ce que la prostitution enfantine ?

Elle concerne tous les êtres humains de moins de 18 ans actifs dans le commerce du sexe, que cette pratique soit contrainte ou choisie.

Il est difficile d’obtenir des chiffres précis, l’UNICEF estimant que plus de 3 millions d’enfants sont concernés par la prostitution sur tous les continents et qu’ils représentent par exemple plus d’un tiers des travailleurs du sexe en Asie.

Ce phénomène touche aussi les pays riches puisqu’un rapport officiel (CEOS) affirmait en 2001 qu’aux Etats-Unis près de 300'000 enfants couraient le risque d’une exploitation sexuelle qualifiée de « commerciale ».

La prostitution enfantine, un drame contre lequel il faut lutter

Quelles sont les causes de la prostitution enfantine ?

Bien qu’il existe des situations dans lesquelles des enfants (Rappel, pour la Convention Internationale des Droits de l’Enfant des Nations Unies, tout être humain de moins de 18 ans est un enfant) se prostituent volontairement pour satisfaire leurs besoins de consommation (Sorties, vêtements, voiture, etc.), exemple au Japon où cette pratique porte le nom de « Enjo kosai », cette motivation reste marginale.

La principale cause de la prostitution enfantine est commune à la majorité des fléaux qui frappent les enfants : la pauvreté !

Bien des drames ont trouvé leurs racines dans la volonté de parents sans ressources, mal informés et peu éduqués, incapables d’élever leurs enfants dans des conditions acceptables, de les confier à des intermédiaires véreux qui les assuraient que leurs petits auraient de meilleures chances de s’en sortir dans les grandes villes, voire à l’étranger.

Coupés de leur famille, de leurs amis, de leurs repères, ces enfants deviennent des proies aisées pour des réseaux mafieux qui vont les exploiter en les forçant à se prostituer.

Comme tous les commerces, celui du sexe a besoin pour exister d’un vendeur, d’une marchandise et d’un client. L’horreur de la prostitution enfantine n’existerait donc pas sans les criminels que sont les pédophiles et ces autres criminels que sont les proxénètes pour qui l’enfant n’est justement qu’une marchandise.

Le tourisme sexuel dont les enfants sont les victimes est une démonstration concrète de la dangerosité extrême que représente ce type de pédophiles. Commettant leurs crimes loin de chez eux, ils pensent ainsi échapper à la Justice et cela a malheureusement pu être le cas dans le passé.

Une conscience et une action internationales sont indispensables pour que plus aucun pédophile ne puisse mettre une frontière entre ses crimes et lui. L’adoption universelle de lois autorisant la condamnation de toute personne coupable d’agressions sexuelles envers des mineurs serait une étape importante.

Dès cette étape juridique franchie, plus aucun refuge n’existera, tout pays étant en mesure de poursuivre tout criminel de toute nationalité même si les faits qui lui sont reprochés ont été commis dans un autre pays.

Interpol mobilise son réseau pour lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants

Dans le domaine de la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants, il y a lieu de signaler l’engagement et les résultats obtenus par notre partenaire Interpol et son réseau de 187 membres avec notamment l’opération VICO qui est restée emblématique et a démontré que, désormais, il n’existait plus de lieu où un maniaque ayant abusé d’enfants pourrait se cacher.

Sur un autre plan, CyberDodo a pris l’initiative en 2003 de sensibiliser le monde du tourisme à l’absolue nécessité de respecter les Droits de l’Enfant en diffusant, lors du 3ème Sommet Mondial du Tourisme et des Voyages qui s’est tenu au Portugal, une vidéo avec des interventions de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco et de feu le Haut Commissaire aux Droits de l’Homme de l’ONU, Sergio Vieira de Mello.

Pour CyberDodo, un point fondamental mérite de conclure ce dossier, il s’adresse à chacun d’entre nous et plus spécialement aux voyageurs : nous pouvons et devons tous être des défenseurs des enfants. Lorsque vous trouvant à l’étranger, vous remarquez une situation douteuse (Voire plus grave encore) impliquant des mineurs, n’hésitez pas à signaler ce que vous avez vu, à la police, à l’organisateur de votre voyage, à votre ambassade, etc.

Ne laissons pas ces enfants être victimes sans agir, sans réagir !

Pour dénoncer en ligne des abus commis sur des enfants : Virtual Global Task Force

Chat CyberDodo
 

Pour voir le dessin animé consacré à la lutte contre la prostitution enfantine, cliquez ici

Pour faire le quiz, cliquez ici

Pour les jeux, ici

© CyberDodo Productions